Le Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB)

Faire le bilan et planifier sa rénovation

Faire le bilan, identifier le potentiel et profiter de subventions

L'association GEAK-CECB-CECE a pour but de développer, diffuser, gérer, contrôler et encourager un système suisse uniforme de certificat énergétique des bâtiments conformément à la loi sur l’énergie.

L'étiquette-énergie

Le CECB évalue trois caractéristiques avec la logique de l'étiquette énergie. En plus des échelles d’efficacité de l’enveloppe du bâtiment et du bilan énergétique global en vigueur depuis 2009, le CECB présente, depuis 2023, les émissions directes de CO2 que le bâtiment produit sur place (combustibles fossiles pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire).

Les trois échelles du certificat énergétique des bâtiments 

L'efficacité de l'enveloppe du bâtiment

L'efficacité de l'enveloppe du bâtiment exprime la qualité de la protection thermique de cette enveloppe. Cela comprend l'isolation thermique des murs extérieurs, toiture, planchers, ainsi que la qualité des fenêtres. Les ponts thermiques (par ex. balcons) et la forme du bâtiment sont également pris en compte.

L'efficacité de l'enveloppe du bâtiment est le paramètre le plus important pour évaluer le besoin en chauffage d'un bâtiment.

Efficacité énergétique globale

L'efficacité énergétique globale d'un bâtiment comprend non seulement les besoins en énergie pour le chauffage, mais également les installations techniques du bâtiment - c'est-à-dire la production de chaleur, y compris pour l'eau chaude sanitaire, le besoin en électricité et la production propre d'électricité. Les agents énergétiques utilisés sont pondérés : Le recours à des énergies renouvelables et/ou à une pompe à chaleur conduit à une meilleure évaluation.

Les émissions directes de CO2

La classification des émissions directes de CO2 indique la quantité de CO2 émise par le bâtiment pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Cela dépend de la quantité d’énergie renouvelable utilisée et de l’efficacité énergétique. Zéro émission de CO2 correspond à la classe A, le changement de classe se fait par paliers de 5 kg/(m²a). Les émissions en amont, par exemple l'électricité et l’apport de chaleur par le chauffage à distance, ne sont pas prises en compte pour la classification.

En route vers le CECB

1
Reconnaître le besoin d’agir

Vous ne connaissez pas vraiment la performance énergétique de votre bâtiment et vous voulez en avoir le cœur net. Le CECB, établi par un expert certifié, vous donnera toutes les informations nécessaires de manière simple et claire.

2
Sélectionner des experts CECB

Vous trouverez tous les experts CECB de votre région en rentrant votre code postal ici.

3
Demander des devis et choisir son expert

Le coût de l’établissement du CECB et du CECB Plus peut varier largement en fonction du bâtiment, de la région et de l’expert lui-même. Il est donc recommandé de solliciter une ou plusieurs propositions de prix avec le détail des prestations proposées.

4
Clarifier les possibilités de financement

Les cantons et les communes soutiennent parfois, par des aides financières, l’établissement du CECB, du CECB Plus, ainsi que la rénovation des bâtiments. Ces aides doivent être demandées avec suffisamment d’avance ; contactez votre expert CECB ou votre service cantonal de l’énergie.

5
Relever les caractéristiques de son bâtiment

L’établissement d’un CECB présuppose une connaissance des caractéristiques énergétiques de votre bâtiment. A cet effet, votre expert CECB procédera personnellement à la visite de votre bien.

6
Établir le CECB ou le CECB Plus

L’expert établit le document CECB à l’aide de l’outil en ligne CECB. L’expert délivrant le certificat se porte garant et est responsable de la préparation soigneuse et professionnelle du CECB.

7
Discuter et déterminer les suites à donner

Il est recommandé de discuter les résultats de l’évaluation et les conseils prodigués avec votre expert pour décider de la suite à donner.

Trouver des experts